Le rendez-vous du mois

David Tan

Vous avez fondé le projet Life Force, avec pour ambition d’accompagner les gens au quotidien dans leur santé et leur vitalité. Quel en a été l’élément moteur ?

Très tôt dans mes études de santé, j’ai été confronté à la maladie, l’accident et la mort. J’ai alors réalisé que la fondation de la vie était la santé, la vitalité et l’amour. Car sans santé, nous sommes malades, sans vitalité, nous sommes fatigués, et sans amour pour soi ou pour les autres, nous nous sentons sans valeur. J’ai donc consacré les années qui ont suivi à explorer à travers le monde les « principes » de vie pour être en bonne santé, en énergie et en amour afin de me réparer et me construire en tant qu’homme, et pouvoir accompagner toutes celles et ceux qui sont sur ce chemin de la régénération.

 

Dans votre dernier livre (Re)Vivre, publié il y a quelques mois, vous proposez la « méthode des 5 piliers de vie ». De quoi s’agit-il ?

Cela fait partie de la méthode LifeForce que j’ai développée ces 20 dernières années. Une fois qu’on a appris à dompter son stress et ses émotions (la première partie essentielle de la méthode qui utilise encore et toujours le corps et le jeu pour intégrer ces principes), on aborde les 5 piliers qui soutiennent notre santé et notre vitalité : « rythme de vie », « nutrition des 5 sens », « mouvement », « respiration », « état d’esprit ». Retrouver un sommeil profond et réparateur qui fait partie du pilier « rythme de vie » par exemple, cela s’apprend ! Bien assimiler sa nourriture (et pas seulement bien manger), cela s’apprend aussi… L’important est de comprendre qu’on ne peut pas faire trop longtemps l’économie d’un de ces piliers pour être en pleine santé par choix, et pas par chance. Être en pleine forme et vieillir en bonne santé, c’est possible et cela s’apprend.

 

Ce deuxième confinement, bien que plus flexible que le premier, est anxiogène pour beaucoup. Comment aidez-vous les personnes que vous accompagnez ?

Oui, c’est extrêmement anxiogène. Il y a vraiment un égrégore de peur et d’incertitude. J’enseigne à travers mon livre ou à travers mes formations en ligne, et en présentiel quand ce sera possible, à retrouver confiance en soi, à moins stresser et vivre mieux. C’est-à-dire développer les ressources nécessaires pour trouver une réponse adaptée, peu importe la situation que la vie présentera. À travers des outils simples, et non simplistes, et surtout adaptés à tous, j’aide les personnes à trouver le confort dans l’inconfort, la liberté dans la contrainte, et à renforcer l’immunité, le corps et l’esprit.

Je propose aussi un programme de formation à distance, 32 vidéos de 2 heures, qui aide à implémenter des habitudes vertueuses afin d’améliorer la santé et augmenter le niveau d’énergie. Les vidéos, théoriques et pratiques, dispensent des exercices pour libérer les articulations, la mobilité au sol, la cohérence cardiaque ou encore la méditation.

 

Vous avez exploré plusieurs « zones bleues », des territoires où la santé et la longévité des habitants est largement au-dessus de la moyenne. Quel est leur secret ?

C’est vrai. Ces zones d’extrême longévité qui abritent les plus grandes concentrations de centenaires sont une grande source d’inspiration pour nous. Quels sont leurs points communs, alors que leurs patrimoines génétiques sont si différents ? J’ai pu constater que, pour la plupart, ils ont vécu en respectant les principes du vivant, ces mêmes principes dont on parlait plus haut. Ils sont aussi profondément connectés, horizontalement et verticalement. J’entends par horizontal le fait qu’ils sont toujours entourés de leur famille, leurs enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants et par vertical, la foi. L’être humain est profondément social, et en ces temps qui nous défient, il est important de trouver des stratégies pour nourrir ces liens horizontaux et verticaux.

 

Avez-vous des résolutions pour 2021 ?

Bien sûr ! Ma raison d’être est d’accompagner les personnes à développer leur santé et leur vitalité afin qu’elles acquièrent les bases nécessaires pour aller vers leurs rêves de vie. L’urgence, pour moi en 2021, c’est de transmettre de plus en plus ces principes de vie à nos enfants. Plus que jamais, nos « petits hommes » ont besoin d’outils concrets pour gérer ces peurs et ce climat anxiogènes, incertains, et ces bouleversements dans leurs habitudes de vie. Ils sont le monde qui arrive et je crois de tout mon cœur qu’il est essentiel de leur transmettre dès aujourd’hui des outils de savoir-être et de leur montrer comment prendre soin d’eux-mêmes… Si cette aventure vous parle, rejoignez-nous avec joie !