BILLET

PRICE ET BÉGUIN AVAIENT RAISON

Jean-Pierre Camo

JUIN 2019

302

Le pédiatre suisse Max-Henri Béguin (1918-2000) s’est principalement illustré dans la recherche pour la santé des dents en recommandant des aliments complets. Il préconisait la consommation de produits frais et non transformés, incluant pain complet et légumes crus, et excluait la consommation régulière de sucre blanc. Il recommandait aussi la consommation de sucre complet (ou intégral), en remplacement du sucre blanc, raffiné.

Connu sous diverses appellations, gur ou jaggery en Asie du Sud, chancaca, panela, piloncillo en Amérique hispanique, rapadura au Brésil et mascobado ou muscovado aux Philippines, ce sucre s’obtient traditionnellement par simple évaporation du jus de la canne à sucre au soleil (il faut environ dix litres de jus pour obtenir un kilo de sucre intégral). Une autre méthode consiste à chauffer le jus extrait de la canne à sucre : lorsque tout le liquide est évaporé, le résidu est séché puis broyé, ce qui donne un sucre plus clair mais moins riche en minéraux. Ce véritable « suc de canne », qui n’a subi aucun raffinage, contient des vitamines B1, B2, B5 et E. Il apporte également des quantités intéressantes de potassium, magnésium, calcium, phosphore et fer. On le reconnaît à sa couleur très foncée et à sa texture humide.

Tout a commencé au début des années 30, quand le stomatologue américain Weston A. Price (1870-1948) effectua une série d’investigations sans précédent. Pendant douze ans, il s’est rendu dans les coins les plus reculés du monde afin d’étudier la santé de peuples qui n’avaient pas été dénaturés par le contact avec la civilisation occidentale. Ses études révélèrent que les caries dentaires et les déformations des arcs dentaires résultaient en fait de carences nutritionnelles plutôt que de prédispositions génétiques. Il a ainsi découvert que la carie est apparue moins d’une génération après l’ouverture des routes et des voies ferrées, soit en moyenne vingt ans après le début de l’importation de produits raffinés.

S’inspirant des travaux de Weston A. Price, le Dr Max-Henri Béguin a eu l’idée d’introduire le sucre complet à La Chaux-de-Fonds (Suisse) dès 1968 auprès de ses petits patients, qu’il a ensuite suivis durant une dizaine d’années. Il a publié les résultats de ses recherches dans deux ouvrages, Aliments naturels, dents saines (1979) et Mon enfant aura de bonnes dents (1989). Lui aussi a constaté une corrélation forte entre alimentation raffinée (donc carencée) et multiplication des caries dentaires. A contrario, les enfants consommant régulièrement du sucre complet bénéficiaient d’une bonne santé dentaire puisque ce dernier n’induit pas les carences minérales à l’origine des caries.

Mais n’allez pas croire qu’il suffit de remplacer le sucre blanc par du sucre complet pour se prémunir des caries dentaires et s’assurer d’une denture parfaite ! Certes, c’est une excellente base, mais c’est plutôt la bouffe industrielle et raffinée qui devrait être bannie. Aucun doute : la santé passe par une alimentation riche en minéraux, vitamines, oligoéléments, c’est-à-dire non raffinée, fraîche (en partie crue) et bio. Autrement dit non carencée. Price et Béguin avaient bien raison…

Jean-Pierre CAMO

Directeur de la publication et romancier

La saga du vinland De Jean-Pierre Camo
La saga du vinlandDe Jean-Pierre Camo, éd. Alphée, 472 p., 2008.

Revivez l’incroyable découverte de l’Amérique vers l’an mil par de valeureux Vikings, personnages hauts en couleurs et souvent méjugés. Fruit de quatre années de recherche, ce roman s’est voulu aussi proche que possible des textes médiévaux tout en adoptant une langue plus moderne. Certainement la plus grande aventure maritime du Xe siècle, comme si vous y étiez…

Diffusé par Biocontact au prix de 23 euros port compris. INFOS ET COMMANDE