Côté Naturo

Immunité : comment la renforcer ?

Valérie Vidal

Qu’est-ce qui affaiblit l’immunité ?

L’alimentation inappropriée, la déshydratation, l’insuffisance d’oxygénation, le stress chronique, l’insuffisance de repos ou de sommeil, la sédentarité ou l’excès d’activité physique, le tabac et d’autres pollutions chimiques, médicamenteuses et électromagnétiques sont des facteurs qui déséquilibrent votre terrain. Ils peuvent affecter le microbiote intestinal, provoquer une hyperperméabilité intestinale, engendrer une oxydo-inflammation, un engorgement hépatique, et en conséquence, accroître la susceptibilité aux infections.

 

Comment maintenir un système immunitaire solide ?

1. Agir, autant que possible, sur tous les facteurs qui vous concernent.

2. Mettre en place une alimentation saine en insistant sur les points suivants :

Éviter :

- un apport insuffisant de protéines ou à l’inverse un excès d’apport ;

- la consommation d’aliments sucrés et à index glycémique élevé ;

- la consommation d’aliments industriels, raffinés, trop ou mal cuits ;

- de manger en trop grande quantité, surtout le soir, et de grignoter ;

Privilégier :

- les herbes aromatiques et épices : thym, sarriette, origan, cannelle, clou de girofle, gingembre, curcuma, mais aussi ail, oignon, échalote, ciboulette ;

- les aliments riches en vitamine C comme le persil et les choux ;

- les potirons, courges et épinards, précurseurs de la vitamine A ;

- les légumes lactofermentés, tels que la choucroute crue, pour leurs bactéries probiotiques ;

- les huîtres pour le zinc et le cuivre ;

- les pleurotes, les shiitakés pour les polysaccharides ;

- les noix, l’avocat et l’huile de germe de blé pour la vitamine E ;

- les fruits oléagineux pour le magnésium ;

- les petits poissons gras pour les oméga-3 ;

- une large part de légumes crus et cuits selon des modes de cuisson douce.

 

Les produits de santé naturelle

En prévention des maladies infectieuses en général, et tout particulièrement en période d’épidémie, les produits phares sont :

- la vitamine C : 60 à 120 mg par jour ;

- la vitamine D : de 200 à 800 UI en entretien et jusqu’à 5 000 UI par jour en cure d’attaque ;

- les pré et probiotiques, par exemple 10 jours par mois sur 3 mois ;

- la L-glutamine : de 1 à 3 g par jour ;

- l’échinacée : une première cure de 20 jours au mois d’octobre puis, après 10 jours d’arrêt, continuer la cure 10 jours par mois durant 3 mois, aux doses indiquées par les fabricants ;

- la gelée royale : de 400 à 500 mg par jour ;

- le ginseng (extrait fluide standardisé de ginsénosides) : une ampoule ou 10 ml par jour, en cures de 3 à 6 semaines ;

- les champignons médicinaux : reishi, shiitaké et maïtaké, pleurote, cordyceps, Agaricus, de préférence en complexe associant de 3 à 5 champignons ;

- l’algue Klamath : 1 500 à 3 000 mg par jour

 

Les informations contenues dans cette fiche sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Certains produits cités peuvent présenter des contre-indications ou interagir avec des médicaments.

 

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO