Côté Naturo

le Pycnogenol

Valérie Vidal

Petite histoire…

Le célèbre explorateur Jacques Cartier relatait dans son journal de bord, en 1534, qu’un thé contenant de l’écorce de pin maritime avait permis à ses hommes d’éviter de mourir d’épuisement et du scorbut. Dans les années 1950, Jacques Masquelier, professeur à l’université de Bordeaux, ayant pris connaissance de ce document, décida d’entamer des recherches sur l’écorce de pin maritime. Il en isolera une substance active dont sera breveté un extrait standardisé sous le nom de Pycnogenol.

Quels bénéfices pour la santé ?

Cet extrait d’écorce de pin maritime des landes de Gascogne combine naturellement des acides organiques et des substances antioxydantes de la famille des flavonoïdes : les oligo-proanthocyanidines (OPC). Le Pycnogenol contient entre 65 et 75 % d’OPC.

La recherche scientifique a montré que le Pycnogenol :

- est un des plus puissants neutralisateurs de radicaux libres : son activité antioxydante est 20 fois supérieure à celle de la vitamine C et 50 fois supérieure à celle de la vitamine E ;

- possède des propriétés angioprotectrices : il est capable d’augmenter la résistance des capillaires et de diminuer leur perméabilité ;

- stimule la synthèse de l’acide hyaluronique, ce qui participe au maintien d’une peau ferme et contribue à préserver l’intégrité des tissus conjonctifs ;

- enclenche différents mécanismes d’inhibition des facteurs inflammatoires ;

- possède des propriétés antihistaminiques ;

- exerce une action antiagrégation plaquettaire, diminuant ainsi le risque de thrombose ;

- diminue la pression artérielle systolique ;

- permet une réduction de 20 % du cholestérol LDL (le « mauvais ») et un accroissement de 15 % du HDL (le « bon »).

Dans quels cas l’utiliser ?

Le Pycnogenol est notamment indiqué :

- en cas d’insuffisance veineuse chronique : jambes lourdes, syndrome d’impatience, crampes nocturnes, œdème des membres inférieurs, ecchymoses spontanées, varices, eczéma variqueux… ;

- pour améliorer les troubles des fonctions cognitives et de la mémoire, liés à une mauvaise microcirculation chez les personnes âgées ;

- pour soulager les douleurs arthrosiques ;

- pour stopper l’évolution de la perte visuelle dans la rétinopathie diabétique ;

- dans les maladies cutanées associées à des états inflammatoires, comme la dermite atopique et le psoriasis ;

- pour protéger la peau des lésions provoquées par l’exposition aux UV solaires et prévenir son vieillissement accéléré ;

- pour améliorer les symptômes de la rhinite allergique et pour soulager l’asthme ;

- dans l’hypertension artérielle et la prévention des maladies cardiovasculaires ;

- pour soulager les troubles prémenstruels, notamment les douleurs spasmodiques et les ballonnements, et les troubles de la périménopause (bouffées de chaleur, règles irrégulières, sécheresse vaginale, etc.).

Présentation

Le Pycnogenol se présente en gélules contenant de 30 à 100 mg d’extrait normalisé en OPC.

Mode d’emploi

Prendre de 1 à 4 gélules par jour, sur les conseils de votre thérapeute. Avaler avec un peu d’eau, de préférence au moment des repas.

Quelques exemples à titre indicatif :

- prévention et protection antioxydante : de 30 à 100 mg par jour ;

- rhinite allergique : 50 mg 2 fois par jour, à commencer 5 semaines avant la saison des pollens ;

- insuffisance veineuse chronique : de 120 à 300 mg par jour ;

- syndrome menstruel : 30 mg 2 fois par jour ;

- douleurs arthrosiques : de 100 à 150 mg par jour.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO