Côté Naturo

le charbon végétal activé

Valérie Vidal

Petite histoire…

L’utilisation thérapeutique de la poudre de charbon est très ancienne, elle est déjà mentionnée dans le papyrus d’Ebers (1550 avant J.-C.). Une longue série d’expériences et d’études commence au XVIIIe siècle et démontre les propriétés adsorbantes du charbon vis-à-vis de nombreuses substances.

Actuellement, le charbon végétal est le plus souvent fabriqué à partir de bois de pin ou de tourbe. Après avoir été calciné à une température très élevée et en l’absence d’air (carbonisation), il est brûlé une deuxième fois en présence de vapeur d’eau, d’air ou de gaz (activation), afin d’accroître son potentiel d’adsorption.

Quels bénéfices pour la santé ?

Le charbon activé permet l’élimination, par voie intestinale, de nombreuses substances indésirables (dont des bactéries, des virus, des toxines) ou toxiques : additifs alimentaires, gaz toxiques, résidus médicamenteux, stupéfiants, produits chimiques agricoles, détergents et solvants organiques. C’est un grand détoxiquant du tube digestif et du sang.

Dans quels cas l’utiliser ?

- Dans les perturbations digestives : ballonnements, diarrhée, colite, digestion difficile, éructations, flatulences… En curatif ou en préventif pour les tubes digestifs sensibles, par exemple en cas de repas festif ou de changement d’alimentation. Dans les troubles chroniques, la cure de charbon doit s’inscrire dans une prise en charge globale du problème et de ses causes.

- En accompagnement d’une cure de détoxication.

- Dans les intoxications alimentaires (salmonelle, staphylocoque, listeria…), les intoxications par médicaments, en cas d’empoisonnement par absorption de substances toxiques. Son efficacité dans ces cas-là dépend de la rapidité d’intervention. Il doit être pris le plus vite possible après l’intoxication, en attendant l’arrivée du médecin ou le transfert aux urgences.

Présentation

La forme la plus efficace est la poudre de charbon activé prise avec un peu d’eau. On trouve aussi du charbon en granulés, comprimés ou gélules. Ces dernières sont pratiques pour emporter en voyage ou dans son sac.

Mode d’emploi

- Troubles digestifs chroniques, prévention de troubles digestifs en voyage, sevrage du tabac, de l’alcool, de drogues : selon l’importance des symptômes, prendre de 2 à 6 c. à c. de poudre ou de 1 à 3 c. à c. de granulés ou de 4 à 6 gélules par jour, en 2 ou 3 prises, en dehors des repas (environ deux heures après ou une heure avant). Cure de trois semaines renouvelables. Si cette cure provoque une constipation, associer 1 ou 2 c. à c. de graines de psyllium par prise.

- Prévention de troubles digestifs lors de repas de fête : 1 c. à c. de poudre ou 1/2 c. à c. de granulés ou 2 gélules ou 1 comprimé avant et après le repas.

- Intoxication : de 25 à 50 g pour un adulte et 1 g par kilo de poids pour un enfant, toutes les quatre à six heures pendant un à deux jours. A savoir qu’une cuillerée à soupe contient en moyenne 5 g de charbon.

Précautions d’usage

En cas de traitement médical ou de prise d’un contraceptif oral, espacer de trois heures la prise de charbon par rapport à celle de la pilule.

Ne pas administrer à un sujet inconscient ou présentant des convulsions.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO