Côté Naturo

le lithothamne

Valérie Vidal

Petite histoire…

Le lithothamne (Phymatolithon calcareum, anciennement appelé Lithothamnium calcareum) est une petite algue rouge de 2 à 3 cm. Elle est formée d’un thalle à branches ramifiées qui a la particularité de cristalliser les minéraux de l’eau de mer. On la trouve dans les fonds marins de l’Atlantique nord essentiellement. Une fois séchée, cette algue ressemble à du corail blanc. Réduit en poudre, le lithothamne est utilisé depuis plusieurs années dans l’agriculture biologique pour faire baisser l’acidité des terres et pour fertiliser les sols. Cette poudre est également disponible comme complément alimentaire.

Quels bénéfices pour la santé ?

La poudre sèche de lithothamne est constituée à plus 98 % de matière minérale. Son principal constituant est le calcium, sous forme de carbonate. Elle renferme aussi un peu de carbonate de magnésium et une vingtaine d’autres minéraux et oligoéléments dont le fer, le zinc, le potassium, le manganèse, le cobalt, le nickel, l’iode… Il s’agit d’une association complète de minéraux marins sous une forme entièrement naturelle.

De par sa richesse en carbonates et son pH alcalin (de 9 à 9,5), le lithothamne participe au soutien de l’équilibre acido-basique de l’organisme. Cet équilibre est mis à rude épreuve par de nombreux facteurs de la vie moderne : alimentation acidifiante, stress de surmenage, sédentarité, insuffisance d’hydratation, d’oxygénation, de sommeil, etc. Les systèmes tampons et les voies d’élimination se trouvent alors débordés et il y a alors accumulation de déchets acides dans les tissus. Les conséquences physiologiques de cette acidose tissulaire chronique se manifestent de manière variable d’une personne à l’autre, en fonction des autres aspects du terrain individuel et des fragilisations temporaires liées au mode de vie. On peut observer un accroissement des phénomènes inflammatoires, un ralentissement du métabolisme, une déminéralisation, un affaiblissement général de l’organisme, une accélération du processus de vieillissement, etc.

Dans quels cas l’utiliser ?

Les cures de lithothamne sont principalement indiquées :

- Pour neutraliser l’acidité gastrique en cas de brûlures, de gastrite et d’ulcère de l’estomac. En parallèle d’une alimentation adaptée et d’un complément à visée anti-inflammatoire comme le curcuma.

- En cas de terrain acide et ses conséquences : déminéralisation, douleurs articulaires, tendinites, sciatiques, crampes, gingivites, fatigue chronique, peau sèche, démangeaisons, eczéma sec, chute de cheveux, ostéoporose, tendance aux infections, frilosité, nervosité, troubles du sommeil… En complément d’une alimentation et d’un mode de vie adaptés pour un résultat durable.

Présentation

Le lithothamne est disponible en poudre ou en gélules dosées à 400 ou 500 mg de poudre. N’étant pas cultivé, il ne peut bénéficier d’un label bio.

Mode d’emploi

Pour l’estomac : 1 ou 2 gélules au début de repas, 2 fois par jour.

Pour rééquilibrer une acidose tissulaire : 2 ou 3 gélules, 2 fois par jour à distance des repas, de préférence le matin et au coucher.

Précautions

Ne pas consommer lors d’un régime strict sans sel.

Déconseillé lorsque les apports alimentaires d’iode doivent être limités. A noter cependant que la teneur en iode peut varier de manière importante selon l’origine du sédiment et le mode de récolte.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO