Côté Naturo

le ginkgo

Valérie Vidal

Petite histoire…

En Asie, le ginkgo (Ginkgo biloba) est considéré comme un arbre sacré. Plus de 2 600 ans avant notre ère, les Chinois utilisaient le noyau de son fruit comme aliment et comme médicament. Dans la deuxième moitié du 20e siècle, des chercheurs entreprirent des recherches sur le potentiel médicinal d’un extrait tiré des feuilles du ginkgo et obtinrent des résultats positifs sur de nombreux symptômes. L’arbre est maintenant cultivé un peu partout dans le monde et dans l’Ouest de la France.

Quels bénéfices pour la santé ?

La feuille du ginkgo est riche en substances très actives et en particulier des antioxydants de la famille des flavonoïdes, ainsi que des procyanidines et du catéchol, qui sont à l’origine de ses importantes propriétés vasculaires et circulatoires, aux côtés de mécanismes d’action non précisément connus à ce jour.

Ses propriétés sont les suivantes :

- favorise et améliore la circulation sanguine artérielle, veineuse et capillaire ;

- optimise l’irrigation cérébrale ;

- active le métabolisme cellulaire en général et des neurones en particulier ;

- action anti-œdémateuse au niveau cérébral et au niveau des membres ;

- diminue la viscosité sanguine en empêche l’hyperagrégation plaquettaire.

Dans quels cas l’utiliser ?

L’intérêt du ginkgo a été démontré dans :

- la démence sénile, la maladie d’Alzheimer au stade précoce ;

- la claudication intermittente d’origine vasculaire ;

- le déclin de la mémoire et des fonctions cognitives après 50 ans ;

- l’insuffisance circulatoire cérébrale et ses conséquences : troubles de l’équilibre, baisse de l’audition, troubles de la mémoire et de la concentration, vertiges, acouphènes, maux de tête… ;

- l’insuffisance circulatoire périphérique artérielle (artérite), veineuse (œdème des membres inférieurs, jambes lourdes, varices, hémorroïdes) et capillaire (maladie de Raynaud, fragilité capillaire) ;

- la prévention du risque cardiovasculaire.

Présentation

Le ginkgo est disponible sous de nombreuses formes : gélules, comprimés, ampoules, extrait aqueux… La majorité des essais cliniques et des recherches récentes ont porté sur un extrait standardisé du Ginkgo biloba dosé à 6 % de terpénolactones et 24 % de ginkgo flavones glycosides (entre 40 et 60 mg). Les produits non normalisés ne peuvent fournir de dosages thérapeutiques équivalents mais peuvent être suffisants dans les troubles mineurs de la circulation.

Mode d’emploi

Extrait standardisé : prendre de 60 mg à 160 mg par jour en deux ou trois doses.

Autres présentations : comme conseillé et à titre d’exemple :

- Extrait sec en gélules 200 mg ou en ampoules : 1 dose 3 fois par jour.

- Extrait hydroalcoolique : 20 à 40 gouttes, 3 fois par jour.

- Comprimés : 1 à 2 comprimés, 2 fois par jour après le repas.

Poursuivre la prise jusqu’à disparition ou nette amélioration des symptômes, le plus souvent en cure de 1 à 6 mois renouvelables.

Précautions

Il est recommandé de ne pas prendre en cas d’hémophilie, dans les trois jours qui précèdent une intervention chirurgicale, en cas d’antécédents de convulsions.

Des interactions avec des médicaments sont possibles, en particulier avec les anticoagulants et les anti-inflammatoires et l’oméprazole.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO