Côté Naturo

l’aubier de tilleul

Valérie Vidal

Petite histoire…

Le tilleul (tilia en latin) est présent dans tous les bois d’Europe et d’Asie centrale. Il en existe plusieurs espèces utilisées en phytothérapie pour leurs inflorescences, feuilles, bractées ou bourgeons. L’aubier est traditionnellement prélevé sur l’espèce Tilia sylvestris, ou tilleul sauvage du Roussillon, qui pousse naturellement dans la vallée du Vallespir.

Quels bénéfices pour la santé ?

L’aubier de tilleul a éveillé l’intérêt de nombreux médecins et thérapeutes depuis près d’un siècle, il a aussi été choisi comme sujet de plusieurs thèses de doctorat en pharmacie. On attribue aujourd’hui ses propriétés à différents principes actifs et en particulier à la tiliadine, qui exerce une action drainante, au phloroglucinol, qui est antispasmodique des muscles lisses et hypotenseur, aux tanins, qui sont antioxydants et vasculoprotecteurs, aux coumarines, qui sont analgésiques, anti-inflammatoires et coronarodilatatrices.

On a constaté également une action cholérétique et un effet dissolvant de l’aubier de tilleul sur les cristaux et les lithiases d’acide urique, couplés d’un puissant pouvoir diurétique.

Dans quels cas l’utiliser ?

Les cures d’aubier de tilleul sont indiquées :

- dans une démarche préventive, pour favoriser la filtration des déchets de l’organisme par le foie et leur élimination par le rein et l’intestin, aux intersaisons ;

- pour désinfiltrer les tissus en cas d’œdème, de rétention d’eau et de cellulite ;

- pour soulager les douleurs liées à la goutte et aux rhumatismes ;

- pour favoriser la dissolution et l’expulsion naturelle des calculs biliaires et rénaux composés d’acide urique ;

- pour dissiper les migraines ;

- en cas de digestion lente et difficile ;

- dans les hypertensions artérielles modérées.

Le potentiel préventif ou curatif de l’aubier de tilleul sera augmenté par une alimentation adaptée et par des cures complémentaires le cas échéant.

Présentation et mode d’emploi

Aubier de tilleul séché « en bâtonnets » : mettre 4 cuillerées à soupe (environ 40 g) dans un litre d’eau froide, faire bouillir à petit feu durant 15 à 20 minutes, sans couvrir la casserole, de manière à ce que le liquide réduise d’un quart à un tiers. Laisser ensuite infuser de 15 minutes à 1 heure.

Boire cette décoction chaude ou froide, dans la journée, de préférence entre les repas. Par temps chaud, conserver au réfrigérateur.

Cette préparation très concentrée en principes actifs est préférable en curatif, en cure de 10 jours renouvelables, par exemple 10 jours par mois durant 3 mois, sur les conseils d’un thérapeute.

Pour un usage plus prolongé et dans certains cas, il faudra diminuer au moins par deux la quantité de décoction consommée par jour.

Ampoules : une ampoule d’extrait aqueux d’aubier de tilleul contient l’équivalent de 1 à 1,6 g de plante séchée selon les laboratoires. Cette formule, moins concentrée que la précédente, convient plutôt dans une démarche préventive ou pour une cure plus longue. Prendre de 1 à 4 ampoules par jour dans 1,5 litre d’eau peu minéralisée, à boire dans la journée durant 3 semaines.

Gélules : c’est la forme la moins dosée, en moyenne de 220 à 250 mg d’aubier de tilleul par gélule. Prendre de 4 à 8 gélules par jour durant 3 semaines.

Précautions

En cas de coliques néphrétiques sévères et de lithiases anciennes (reins ou vessie), demander conseils à un médecin.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO