La quercétine appartient à la grande famille des flavonoïdes, pigments donnant leurs couleurs aux fleurs, aux fruits et aux légumes.

" />

Côté Naturo

La quercétine

Valérie Vidal

Petite histoire…

La quercétine appartient à la grande famille des flavonoïdes, pigments donnant leurs couleurs aux fleurs, aux fruits et aux légumes. Elle est particulièrement concentrée dans les oignons rouges frais, les câpres, la livèche, les baies de myrtille sauvage, de cassis et de sureau. Cette molécule a fait l’objet de nombreuses études scientifiques, ce qui a conduit à sa commercialisation sous forme de complément alimentaire.

Quels bénéfices pour la santé ?

Comme tous les flavonoïdes, la quercétine présente des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, elle renforce les vaisseaux sanguins, protège les yeux.

Ses particularités sont ses actions neuroprotectrice, cardioprotectrice et ses vertus tonifiantes. En effet, la quercétine empêche de manière particulière l’oxydation des lipides, ce qui en fait un antioxydant de premier choix, notamment pour la protection du système nerveux. Elle entraîne une diminution de la pression artérielle chez les personnes hypertendues et inhiberait l’agrégation des plaquettes sanguines, un mécanisme impliqué dans l’athérosclérose.

Des études in vitro et sur l’animal ont montré que la quercétine inhibe la production d’histamine et de cytokines par le système immunitaire. (1) Ces substances jouent un rôle de médiateur dans la réponse allergique immédiate en présence d’allergènes. Il manque à ce jour des données cliniques humaines.

Enfin, la quercétine contribue à augmenter les performances physiques dans les sports d’endurance.

Dans quels cas l’utiliser ?

Les cures de quercétine sont indiquées :

- dans le syndrome métabolique et chez les personnes à risque cardiovasculaire ;

- pour prévenir le déclin cognitif lié à l’âge et les maladies neurodégénératives ;

- dans les inflammations chroniques de la prostate (prostatite) et les cystites interstitielles ;

- comme soutien pour les sportifs lors des compétitions d’endurance ;

- pour réduire les réactions allergiques : congestion nasale, irritation des yeux, démangeaisons.

Présentation

Il existe plusieurs formes naturelles de quercétine utilisées dans les compléments alimentaires. Elles ne montrent pas toutes les mêmes taux d’absorption par l’organisme. La quercétine anhydre, la plus employée dans les études scientifiques, dispose d’une très bonne assimilation. De même que la quercétine liposomale. La quertécine dihydrate (ou dihydroquercétine) est assimilée seulement autour de 20 %, ce qui ne la rend pas pour autant inefficace. La liposomale est liquide, tandis que les deux autres se présentent en gélules.

Mode d’emploi

La quercétine se prend de préférence sur un estomac vide pour une meilleure assimilation et utilisation par l’organisme, soit à jeun le matin et/ou 20 minutes avant le repas du soir.

Il est généralement conseillé de prendre 500 mg, de 1 à 2 fois par jour, en cure d’un mois renouvelable, sans toutefois dépasser 2 mois à plus de 500 mg par jour.

Précautions

La quercétine peut interagir avec les traitements anticoagulants, les corticostéroïdes et certaines chimiothérapies. Elle peut inhiber l’action des antibiotiques de la famille des quinolones.

Elle est déconseillée en cas de troubles de la thyroïde, étant susceptible de perturber le fonctionnement de cette glande

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO