Côté Naturo

le desmodium

Valérie Vidal

Petite histoire…

Le Desmodium adscendens est une plante herbacée de la famille des fabacées, originaire des zones équatoriales d’Afrique et d’Amérique latine. C’est une plante sauvage commune et répandue, utilisée par les tradipraticiens, particulièrement au Ghana et au Sénégal. Dans les années 1960, les Drs Pierre et Anne-Marie Tubéry, en mission humanitaire au Cameroun, découvrent les bienfaits de cette plante sur le foie. Suite à cette découverte, de nombreux essais cliniques en France, en Angleterre, au Canada et dans des pays d’Afrique équatoriale ont confirmé l’action du desmodium.

Quels bénéfices pour la santé ?

Plusieurs substances actives ont été isolées du Desmodium adscendens : des alcaloïdes indoliques dérivés de la tryptamine, des acides gras insaturés, des saponosides triterpéniques, des flavonoïdes et diverses molécules aminées dont la tyramine et l’hordénine. Ces molécules et leurs actions synergiques exercent :

- un effet hépatoprotecteur : atténuation des inflammations responsables de la destruction des cellules hépatiques. Permettent au foie de se régénérer ;

- un effet antiallergique et immunomodulateur avec réduction des contractions anaphylactiques, opposition à l’action de l’histamine, relâchement bronchique.

Dans quels cas l’utiliser ?

Les cures de desmodium sont préconisées :

- pour la revitalisation préventive du foie, afin de maintenir sa capacité à réguler correctement les nombreux processus métaboliques pour lesquels il joue un rôle essentiel ;

- suite à une période de sollicitations particulières : excès alimentaires, excès d’alcool, consommation de médicaments ;

- pour protéger le foie durant un traitement médicamenteux au long cours (par exemple THS de la ménopause, pilule contraceptive, traitements antihormonaux, antidépresseurs, antibiothérapie, etc.) ;

- en prévention des effets secondaires de la chimiothérapie anticancéreuse, pour supprimer ou diminuer les nausées, vomissements, le manque d’appétit ;

- dans les hépatites virales A et B et les cirrhoses ;

- durant et après le sevrage alcoolique ;

- dans les allergies avec hypersensibilité immédiate : urticaires, œdèmes de Quincke, eczéma de contact, allergies digestives, asthme allergique.

Présentation

Le desmodium est disponible sous forme de plante séchée, en solution buvable et en gélules. Pour une cure préventive, en dehors d’un contexte pathologique identifié, les présentations peu dosées suffisent. Dans les autres situations, il est préférable de se tourner vers une décoction ou des extraits concentrés.

Mode d’emploi

- Plante totale sèche : faire bouillir 10 g de plante (tiges et feuilles coupées en petits morceaux), dans trois quarts à un litre d’eau durant un quart d’heure. La décoction, après filtrage, doit être consommée dans la journée.

- Extrait liquide et gélules : la posologie doit être adaptée en fonction de la concentration du produit, de la situation et de la sensibilité individuelle.

En cure préventive, prendre une dose équivalente à 0,5 à 2 g de plante par jour, durant un mois, préférablement au printemps ou à l’automne.

En curatif, les posologies quotidiennes standard sont de 6 à 10 g pour un adulte de corpulence moyenne et de 1 à 1,5 g/10 kg chez l’enfant. Ces posologies peuvent être augmentées en cas d’affections sévères (hépatites graves) ou diminuées en cas d’effets secondaires rares (diarrhées, petit état nauséeux). La durée des cures est de un à plusieurs mois.

Dans le cadre d’une chimiothérapie, il est conseillé de commencer la cure la veille et de continuer pendant huit jours. La posologie standard est de 6,5 g par jour.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO