Côté Naturo

l’harpagophytum

Valérie Vidal

Petite histoire…

L’harpagophytum (Harpagophytum procumbens), ou griffe du diable, est une plante herbacée de la famille des pédaliacées, originaire du sud de l’Afrique. Les peuples indigènes de ces régions, de Namibie et du Botswana en particulier, utilisent la racine de la griffe du diable pour soulager une foule de maux, dont les douleurs rhumatismales et les troubles digestifs.

Quels bénéfices pour la santé ?

La racine d’harpagophytum contient des composants (dont l’harpagoside) qui agissent en synergie sur différentes voies du processus inflammatoire et de la douleur, par réduction ou inhibition de médiateurs de l’inflammation (cytokines, prostaglandines). C’est un anti-inflammatoire de premier ordre.

Sa grande amertume lui confère aussi une action apéritive et digestive.

Dans quels cas l’utiliser ?

La première indication de l’harpagophytum est l’arthrite sous toutes ses formes, et surtout l’arthrose quelle que soit sa localisation. Son action anti-inflammatoire permet non seulement de diminuer la douleur et la raideur articulaire, mais aussi d’éviter la dégradation cartilagineuse par le processus inflammatoire lui-même. Il faut cependant garder à l’esprit que ce n’est qu’une action partielle dans la prise en charge globale de cette maladie. L’harpagophytum n’apporte pas les matériaux de construction du cartilage. Il n’agit pas non plus sur les causes de l’inflammation.

Mis à part les causes génétiques (de 15 à 20 % des cas après 50 ans), l’arthrose est favorisée par les traumatismes articulaires chroniques, le surpoids, une mauvaise alimentation et des intolérances alimentaires, soit des facteurs sur lesquels il est possible d’agir.

L’harpagophytum peut apporter un soulagement dans de nombreuses situations douloureuses, inflammatoires de l’appareil locomoteur : lumbago, sciatique, tendinite, capsulite, synovite, entorse, etc.

Il sera utile aussi pour stimuler l’appétit dans les états de convalescence, chez les personnes âgées et les anorexiques.

Mode d’emploi

Les doses journalières moyennes recommandées sont les suivantes :

Contre les manifestations inflammatoires et douloureuses :

- Poudre totale en gélules : de 3 à 6 g en traitement d’attaque, à prendre avec un verre d’eau en trois prises, matin, midi et soir, au cours des repas ; et 2 g en traitement d’entretien.

- Extrait sec en gélules : de 1 à 2 g en traitement d’attaque à prendre avec un verre d’eau en trois prises, après les repas ; et de 600 à 1 200 mg en entretien.

- Macération : 5 g de racines séchées dans un demi-litre d’eau froide, laisser macérer toute la nuit. Le lendemain matin, chauffer jusqu’à ébullition et filtrer. Boire en 3 prises, après les repas.

- Extrait aqueux : prendre une ampoule dans un verre d’eau de 1 à 3 fois par jour, après les repas.

La durée du traitement est variable en fonction des troubles à traiter et de leur importance. En règle générale, il doit être poursuivi jusqu’à disparition – ou nette amélioration – de ceux-ci.

Pour stimuler l’appétit et la digestion :

- Poudre totale en gélules : 500 mg matin, midi et soir, avant les repas.

- Macération : 1,5 g de racines séchées dans 300 ml d’eau. Boire en 3 prises, avant les repas.

- Extrait hydroalcoolique : de 10 à 15 gouttes dans un verre d’eau 3 fois par jour, avant les repas.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO