Côté Naturo

la bromélaïne

Valérie Vidal

Petite histoire…

La bromélaïne (ou broméline) est un complexe d’enzymes naturelles, présent dans la tige fraîche et le jus frais d’ananas. L’ananas était traditionnellement utilisé comme remède pour l’estomac et les plaies par de nombreuses populations originaires d’Amérique du Sud ou d’Amérique centrale. C’est en 1891 que son ingrédient actif, la bromélaïne, a été isolé, mais il faudra attendre près de 70 ans pour qu’il soit introduit dans des produits thérapeutiques.

Quels bénéfices pour la santé ?

La bromélaïne appartient à la famille des enzymes protéolytiques. Ces enzymes ont la propriété de dégrader les protéines en des molécules plus petites nommées « acides aminés », capables d’être absorbées par les cellules intestinales et d’être ensuite utilisées par l’organisme.

L’activité protéolytique des enzymes de la bromélaïne se mesure en Gelatin Digesting Units (GDU). Cela correspond à la capacité des enzymes à dégrader la gélatine (riche en protéines). Ainsi, plus la valeur en GDU est élevée, plus l’activité enzymatique est importante.

Contrairement à d’autres enzymes, la bromélaïne passe dans le sang. Elle exerce alors une activité inhibitrice sur la production des prostaglandines qui causent l’inflammation et renforce la réponse anti-inflammatoire. Elle aurait également un effet bénéfique sur le système immunitaire.

Quant à son action sur la cellulite, pour laquelle elle est aussi commercialisée, les études cliniques sur l’homme manquent pour les confirmer.

Dans quels cas l’utiliser ?

La supplémentation en bromélaïne est utile pour :

- faciliter la digestion lors de repas riches en protéines, en cas d’insuffisance pancréatique exocrine ou après une pancréatectomie ;

- soulager douleurs et inflammations (musculaire, articulaire, tendinomusculaires), soigner la rhinosinusite et la rhinite allergique, en compléments d’autres enzymes ou d’autres thérapeutiques ;

- réduire l’inflammation, contrôler l’œdème post-opératoire et accélérer la guérison des plaies après une intervention chirurgicale (dentaire, buccale, épisiotomie, cataracte…) ;

Le Pineapple Research Institute, situé à Hawaï, ainsi que certains pays (Japon, Taïwan…), utilisent la sève des tiges d’ananas dans certains cancers, pour réduire les effets secondaires des traitements, réduire les tumeurs et prolonger la durée de vie des patients.

Mode d’emploi

La posologie est très variable en fonction du cas, du dosage de la gélule et du degré d’activité enzymatique du produit. La fourchette est de 200 à 600 mg de bromélaïne 1 à 3 fois par jour.

Pour soulager les troubles digestifs, prendre les gélules en début de repas.

Pour toutes les autres indications, il est préférable de les prendre entre les repas (milieu de matinée, milieu d’après-midi et coucher).

Pour l’œdème postopératoire et post-traumatique, le traitement dure normalement une dizaine de jours.

Précautions :

En théorie, les effets de la bromélaïne pourraient s’ajouter à ceux d’autres plantes ou suppléments ayant une action anticoagulante ou antiplaquettaire.

La prise de bromélaïne augmenterait l’absorption de certains antibiotiques comme l’amoxicilline et les cyclines.

La bromélaïne ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans.

Pas d’utilisation chez les femmes enceintes ou qui allaitent sans avis médical préalable.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO