Côté Naturo

la Rhodiola rosea

Valérie Vidal

Petite histoire…

Plante vivace de la famille des crassulacées, la Rhodiola pousse dans les régions froides telles que l’Arctique, les Rocheuses, les montagnes d’Asie centrale et d’Europe. Il existe une trentaine d’espèces de Rhodiola à travers le monde, mais c’est Rhodiola rosea qui est traditionnellement utilisée par l’homme à des fins médicinales depuis plusieurs milliers d’années, en particulier en Chine, dans les pays scandinaves et de l’ex-URSS.

Quels bénéfices pour la santé ?

La Rhodiola renferme de nombreux principes actifs parmi lesquels divers acides organiques et flavonoïdes, notamment les rosavines et le p-tyrosol salidroside, substances spécifiques à cette plante, qui ont été le plus étudiées et retenues pour standardiser les extraits. D’autres composants présents dans le totum de la plante sont très probablement aussi indispensables à son action de manière isolée ou synergique. Les essais cliniques effectués à partir d’extrait de Rhodolia standardisé en rosavine et salidroside ont montré trois activités principales :

– adaptogène : elle accroît, de manière générale et non spécifique, la résistance de l’organisme aux différents stress qui l’affectent ; elle a une activité de régulation et de normalisation sur de nombreux organes et fonctions physiologiques ;

– cardioprotectrice : soutient, renforce et normalise le rythme cardiaque ;

– accroissement du potentiel cognitif et de la vigilance, en situation de stress et de fatigue.

Ces propriétés sont liées à une modulation du taux et de l’activité des neuromédiateurs : dopamine, noradrénaline, sérotonine, notamment en réduisant leur dégradation par les enzymes et en facilitant leur transport.

D’autres activités ont été montrées, comme :

- la stimulation du métabolisme énergétique cellulaire et, par suite, l’augmentation du nombre de molécules énergétiques indispensables à la réalisation de nombreuses tâches quotidiennes ;

- la diminution de la concentration de différents métabolites produits dans l’organisme par le stress, notamment la CRF (Corticotropin Releasing Factor) qui accroît la fatigue mentale et trouble la fonction sexuelle.

Dans quels cas l’utiliser ?

Les principales indications de la racine de Rhodiola sont :

- les périodes de surmenage ou de gros changement comme une séparation, un déménagement, la perte d’un emploi, etc. ;

- toute situation demandant un meilleur rendement physique (en particulier sportif) ou intellectuel (mémoire, calcul mental, concentration, perception visuelle et auditive), malgré le stress et la fatigue ;

- l’adaptation à l’altitude ou au froid ;

- l’anxiété, la dépression légère à modérée ;

- la protection vis-à-vis des maladies neurodégénératives et cardiovasculaires ;

- la prévention du vieillissement précoce ;

- la dysfonction érectile et l’éjaculation précoce ;

- l’aménorrhée, pour favoriser le retour des règles.

Mode d’emploi

La racine de Rhodiola est disponible en gélules ou comprimés. Certains produits contiennent le totum de la plante, d’autres des extraits standardisés, avec des pourcentages variables en rosavines et salidroside. La posologie est donc variable. En général, il est conseillé de prendre de une à trois gélules par jour. La Rhodiola se prend préférablement le matin avant le petit déjeuner, avec une prise complémentaire en tout début d’après-midi si besoin d’un soutien de l’activité en cours de journée ou lors de la pratique d’un sport d’endurance.

Les cures sont d’une durée de 7 à 10 jours, renouvelables après une pause d’une ou deux semaines.

Précautions

Déconseillée durant la grossesse et en cas de troubles bipolaires.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO