Côté Naturo

le gattilier

Valérie Vidal

Petite histoire…

Le gattilier (Vitex agnus-castus) est un arbrisseau ornemental de la famille des verbénacées, très présent sur les rivages de la Méditerranée. Il produit de petites baies rouges et jaunes dont le goût rappelle celui du poivre. Les vertus médicinales de ces baies sont connues depuis la Grèce antique et ont fait l’objet de nombreuses études depuis les années 1990.

Quels bénéfices pour la santé ?

Traditionnellement, le gattilier est utilisé pour favoriser l’arrivée des règles et comme sédatif nerveux et sexuel. Les résultats de recherches montrent son effet sur la fonction hormonale. Le gattilier exerce, d’une part, une activité anti-œstrogène, c’est-à-dire qui empêche la transformation des androgènes (hormones mâles telle que la testostérone) en œstrogènes. D’autre part, il freine la production de prolactine, ce qui permet une augmentation du taux de progestérone. Par cette double action, il est utile pour équilibrer le rapport œstrogènes/progestatifs, notamment dans la phase lutéale du cycle féminin (1 à 2 semaines avant les menstruations).

Dans quels cas l’utiliser ?

Le gattilier apporte une réponse naturelle aux situations de déficience d’activité de la progestérone, ce qui est le cas notamment dans le syndrome prémenstruel (SPM) et la période préménopausique.

Le syndrome prémenstruel regroupe de nombreux symptômes qui apparaissent chaque mois dans la deuxième partie du cycle (quelques jours à 15 jours avant les règles) et qui disparaissent durant la première moitié du cycle. Les symptômes les plus fréquents sont : rétention d’eau, ballonnements, sensibilité des seins, maux de tête, diarrhée ou constipation, augmentation de l’appétit, fringales de sucre, fatigue physique, irritabilité, anxiété, manque de concentration, humeur dépressive, changement de la libido.

Les autres indications de la plante sont :

- règles irrégulières ou insuffisantes ;

- acné en lien avec les menstruations ;

- certains cas de stérilité, attribuables à une insuffisance de progestérone.

Mode d’emploi

- Gélules : les extraits secs de gattilier sont souvent standardisés (en casticine, agnuside ou aucubine) pour garantir une certaine teneur en substances actives. Suivre les indications du fabricant en lien avec le dosage des gélules.

- Teinture mère : 50 à 100 gouttes matin et soir.

- Extrait fluide hydroalcoolique : 1 cuillerée à café matin et soir.

Dans le cas d’un SPM : commencer 1 à 2 semaines avant les règles et interrompre 2 jours après l’arrêt de celles-ci.

En cas de cycles irréguliers ou préménopause : débuter dès le 10e jour du cycle, ou prendre durant 20 jours par mois si les cycles sont très espacés.

La durée du traitement est généralement de 3 à 6 mois consécutifs.

Parce qu’il agit sur le système hormonal et que son usage pourrait masquer des problèmes de santé graves (par exemple un cancer de l’hypophyse), le gattilier devrait toujours être utilisé sous la surveillance d'un professionnel de la santé.

Contre-indications

Fécondation in vitro, grossesse et allaitement (sauf lorsque recommandé par un professionnel de la santé), traitement hormonal substitutif, pilule contraceptive.

Précautions

Il est suggéré d'éviter de prendre du gattilier avec des médicaments antagonistes des récepteurs de la dopamine et en cas de maladie de Parkinson.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO