Côté Naturo

la propolis

Valérie Vidal

Petite histoire…

La propolis est élaborée par les abeilles qui mélangent à leurs sécrétions salivaires de la cire et des substances résineuses prélevées sur certains arbres. L’enduit ainsi obtenu sert à isoler la ruche, colmater les fissures et assurer une barrière de défense contre les insectes, les rongeurs, les bactéries et les virus. Connue depuis l’Antiquité, la propolis fut utilisée par toutes les grandes civilisations. En Egypte par exemple, elle servait à l’embaumement. En raison des résines végétales qu’elle renferme, elle est depuis longtemps répertoriée dans la phytothérapie traditionnelle comme un remède utile pour combattre les infections de toutes sortes.

Quels bénéfices pour la santé ?

La propolis est composée d’environ 50 % de résines et baumes riches en flavonoïdes et en phénols, de 30 à 40 % de cire, de 5 à 10 % de substances aromatiques, 5 % de pollen, 5 % de matières diverses parmi lesquelles des acides gras, des vitamines et des minéraux. Le tout rassemble près de 150 substances différentes. Cette teneur est variable, notamment en fonction de la période et du lieu de la récolte.

De nombreuses études cliniques ont mis en évidence les propriétés antivirales, antibactériennes, fongicides, antioxydantes, anti-inflammatoires, cicatrisantes et anesthésiantes de la propolis. Ces vertus sont dues à la teneur en certaines substances connues, notamment les flavonoïdes mais aussi à la synergie de diverses substances.

Dans quels cas l’utiliser ?

La prise de propolis apporte une réponse bénéfique immédiate sur divers phénomènes infectieux et inflammatoires déclarés :

- de la sphère ORL et respiratoire : rhino-pharyngites, sinusites, trachéites, angines banales, bronchites, allergies…

- de la bouche : aphtes, muguet, gingivites, douleurs et infections dentaires…

- de la peau : coupures, blessures, engelures, cors, durillons, crevasses, petites brûlures, coups de soleil, mycoses, certaines formes d’eczéma, herpès génital…

- du système digestif : gastrite et troubles fonctionnels de l’intestin, candidose, en association avec d’autres approches thérapeutiques comme le jus d’Aloe vera ou l’extrait de pépin de pamplemousse.

On peut aussi utiliser la propolis dans une démarche préventive, comme stimulant du système immunitaire, pour se protéger des infections hivernales, associée notamment à l’acérola. Egalement dans l’hygiène buccodentaire.

Mode d’emploi

La propolis est disponible sous de nombreuses formes : morceaux bruts à mâcher, extrait liquide en gouttes, en spray, pommade… Certaines formes sont préférables selon l’action désirée :

- pour une action sur la sphère ORL et respiratoire : tablettes ou pastilles à sucer ou propolis brute à mâcher ou spray, généralement de 2 à 4 fois par jour ;

- pour une action cutanée : pommade à la propolis, 4 fois par jour ;

- pour une action locale dans la bouche : quelques gouttes d’extrait liquide dans un petit verre d’eau, en bain de bouche, 1 ou 2 fois par jour ;

- pour une action digestive ou générale : gélules de poudre, 2 gélules 2 ou 3 fois par jour ; extrait alcoolique : de 3 à 10 gouttes dans une boisson chaude, 2 ou 3 fois par jour maximum. Attention, jusqu’à 70° d’alcool !

Ce mode d’emploi est indicatif, il est à adapter au produit utilisé et à la situation.

Précautions :

Prudence chez les personnes allergiques aux produits de la ruche.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO