Côté Naturo

le kudzu

Valérie Vidal

Petite histoire…

Le kudzu (Pueraria lobata), encore appelé vigne kudzu, est une plante vivace de la famille des légumineuses, originaire de Chine et du Japon. C’est une espèce très conquérante, voire envahissante des zones semi-tropicales. Grimpant en un temps record, elle est capable de recouvrir des arbres ou des maisons entières.

La racine et les fleurs de kudzu font traditionnellement partie de la cuisine et de la pharmacopée chinoise et japonaise. Seule la racine est commercialisée en Occident.

Quels bénéfices pour la santé ?

Le kudzu n’est pas inscrit aux pharmacopées européennes et ne dispose pas d’indications thérapeutiques officielles. En Chine, sa racine est proposée pour corriger les troubles de la ménopause mais aussi dans les cures de désintoxication alcoolique : sevrage, désaccoutumance, prévention des rechutes.

Parmi ses composants, la racine de kudzu renferme des isoflavones (daïdzine, puérarine et génistéine) appartenant à la vaste famille des polyphénols. Les isoflavones protègent nos cellules du stress oxydatif qui peut les endommager et augmentent la résistance des petits capillaires sanguins. Ils jouent aussi un rôle régulateur au niveau hormonal, ce sont des phyto-œstrogènes : ils ont la capacité de se fixer sur les récepteurs cellulaires spécifiques des œstrogènes et peuvent soit stimuler très modérément leur action en cas d’insuffisance (à la ménopause), soit au contraire la diminuer en cas d’excès.

L’action du kudzu sur la consommation alcoolique a été validée par diverses études cliniques.

Concernant ses autres propriétés, les données sont encore peu nombreuses. Les effets suivants ont été constatés :

- hépatoprotecteur, préventif et réparateur des affections du foie ;

- hypotenseur ;

- antispasmodique et décontractant musculaire ;

- calmant.

Dans quels cas l’utiliser ?

La principale indication du kudzu est la consommation excessive d’alcool et l’alcoolisme.

Il peut également être utile dans :

- le sevrage du tabac et autres drogues addictives ;

- les états de stress et d’anxiété ;

- les raideurs et contractures musculaires ;

- les céphalées et migraines ;

- les bouffées de chaleur et l’ostéoporose liées à la ménopause ;

- la prévention des maladies cardiovasculaires.

Présentation

La racine de kudzu séchée est disponible dans certaines herboristeries. En boutique bio, elle se trouve sous deux formes :

La poudre, obtenue par pulvérisation des racines séchées après récolte, riche en fibres et en oligoéléments (conditionnée en pots ou en gélules). A partir de cette poudre, les laboratoires produisent un extrait sec (conditionné en gélules) qui concentre les substances actives du produit.

La fécule, obtenue par broyage dans l’eau, filtration puis séchage des racines, est utilisée comme liant en cuisine. Ses vertus thérapeutiques sont moindres que celles de la poudre de racine. Elle est toutefois utilisée traditionnellement pour préparer la « crème » de kudzu, conseillée en cas de refroidissement, de crampes d’estomac ou de diarrhée.

Mode d’emploi

Décoction : 10 g de racines (en morceaux) à faire bouillir durant 15 minutes dans 1 litre d’eau, à boire dans la journée.

Poudre : environ 500 mg, soit 1/2 cuillerée à café à diluer dans un peu d’eau ou 2 gélules, trois fois par jour.

Extrait sec : de 4 à 6 gélules par jour, en 2 ou 3 prises.

La posologie est variable en fonction des indications et de la concentration en principes actifs. Se référer aux indications du laboratoire. Certains d’entre eux proposent des extraits de kudzu standardisés.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO