Côté Naturo

le psyllium

Valérie Vidal

Petite histoire…

Plante annuelle de la famille du plantain, le psyllium donne de minuscules graines brunes ou blondes selon les espèces. Le psyllium blond (Plantago ovata ou P. ispaghula) est originaire d’Inde et d’Iran tandis que le psyllium brun (P. psyllium et P. indica) est natif du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient. Connu des médecins égyptiens plus de dix siècles avant J.-C., le psyllium est également utilisé depuis des siècles en Europe, en Asie et en Afrique du Nord.

Quels bénéfices pour la santé ?

Qu’il s’agisse du brun ou du blond, le psyllium doit principalement ses propriétés médicinales au mucilage contenu dans l’enveloppe (ou tégument) de sa graine.

Véritables régulateurs du transit intestinal, les mucilages redonnent aux selles une consistance optimale et restaurent un fonctionnement normal du côlon. En retenant l’eau des aliments digérés, ils ramollissent les selles trop dures et en transformant l’eau des selles en gel, rendant les selles liquides plus consistantes.

Les mucilages ralentissent le passage des aliments de l’estomac vers l’intestin. Cet effet favorise la satiété à condition d’être pris avec de l’eau avant les repas.

En modifiant la structure, la texture et la viscosité des aliments dans l’intestin, ils diminuent également l’index glycémique du repas et l’hyperglycémie postprandiale.

Enfin, les fibres du tégument de psyllium ont la capacité de fixer les graisses, empêchant ainsi leur passage dans le sang.

Dans quels cas l’utiliser ?

De très nombreuses études scientifiques ont démontré l’intérêt de l’emploi du psyllium dans les cas suivants :

- constipation et situations nécessitant une amélioration du transit intestinal et un ramollissement des selles : grossesse, fissures anales, hémorroïdes ou chirurgie du rectum ;

- diarrhée, dysenterie ;

- maladies inflammatoires des intestins aiguës ou chroniques : gastro-entérite, diverticulite, rectocolite hémorragique, maladie de Crohn, etc. ;

- syndrome du côlon irritable ;

- ulcère duodénal.

A cela s’ajoute l’intérêt de l’employer dans l’accompagnement d’un programme amincissant.

Présentation

Le psyllium est disponible en graines non transformées. Il faut laisser tremper ces dernières quelques heures dans l’eau tiède avant de les consommer. Plus facile d’emploi, le tégument forme une poudre grossière qu’il suffit de mélanger à de l’eau ou du jus, à boire immédiatement.

Mode d’emploi

Afin d’éviter tout inconfort, il est recommandé d’augmenter progressivement les doses de psyllium en commençant par 1 cuillère à café 1 fois par jour pendant 2 ou 3 jours, puis 2 fois par jour pendant 2 ou 3 jours et enfin 3 fois par jour. On peut ensuite passer à 1 cuillère à soupe, 2 fois par jour, puis 3 fois par jour. La quantité optimale se détermine individuellement en fonction des résultats obtenus.

La dose efficace peut aller jusqu’à 30 ou 40 g de psyllium par jour, en 3 ou 4 prises, notamment en cas de diarrhée.

Dans les maladies et troubles chroniques de l’intestin, prendre 10 g, 2 ou 3 fois par jour.

En cas d’hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie ou diabète de type 2 : prendre de 10 à 20 g par jour en 2 ou 3 doses, pendant les repas pour le diabète.

Précautions

Boire suffisamment : au moins 30 ml d’eau par gramme de psyllium.

Consulter un médecin en cas d’absence de résultats avec 3 cuillères à soupe par jour, en cas de nausées, vomissements, fièvre ou douleur abdominale.

La prise régulière de psyllium peut nécessiter un ajustement de la médication antidiabétique.

Contre-indications

Sténose intestinale ou œsophagienne ou tout autre type d’obstruction gastro-intestinale réelle ou présumée.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO