Côté Naturo

le safran

Valérie Vidal

Petite histoire…

De la famille des iridacées, le safran, ou Crocus sativus en latin, est une plante vivace cultivée dans de nombreuses régions ensoleillées d’Orient et d’Occident. Il serait originaire d’Asie mineure et sa culture était déjà pratiquée plus de 2 000 ans avant J.-C. en Iran, en Grèce et en Inde. Des papyrus de l’Egypte ancienne montrent qu’il était estimé pour purifier les lieux sacrés mais aussi pour l’art médical.

Quels bénéfices pour la santé ?

Le safran renferme des vitamines (B1, B2, B3, B6, B9, A, C), des minéraux (potassium, magnésium, phosphore, calcium, zinc…), des pigments de la famille des caroténoïdes et une huile essentielle aux propriétés sédatives nommée safranal.

En plus d’être sédatif, le safran est également tonique de l’estomac et du système nerveux central, antispasmodique et anti-inflammatoire.

Dans quels cas l’utiliser ?

Le safran est employé depuis longtemps dans diverses cultures pour remédier à la mélancolie, l’hystérie, l’insomnie, les douleurs et irrégularités menstruelles et les digestions difficiles. On trouve cette épice dans de nombreuses préparations pharmaceutiques anciennes comme l’Elixir du Suédois et l’Elixir de la Grande-Chartreuse.

Les résultats de plusieurs études ont montré des effets bénéfiques d’un extrait de stigmates de safran standardisé dans le traitement de la dépression légère à modérée.

Il constitue donc un allié naturel dans les troubles de l’humeur consécutifs à un évènement particulier (séparation, licenciement, crise professionnelle, deuil…), ou à une situation de stress chronique, dont les symptômes sont :

- tristesse, sentiment de « vide » ;

- irritabilité ;

- fatigue ou perte d’énergie ;

- troubles de l’alimentation ;

- troubles du sommeil ;

- angoisse ;

- sentiment de culpabilité, de désespoir ;

- manque d’intérêt ou de plaisir par rapport à un grand nombre d’activités ;

- dévalorisation de soi ;

- problèmes de concentration et de prise de décision.

D’autres études ont démontré que le safran était utile :

- dans le traitement de la dysfonction sexuelle associée à la prise d’un traitement antidépresseur (fluoxétine), chez les hommes comme chez les femmes ;

- pour améliorer la fertilité chez les hommes ;

- comme aphrodisiaque ;

- dans le traitement des phases légères à modérées de la maladie d’Alzheimer.

Mode d’emploi

Dans les cas de dépression ou de dysfonctions sexuelles, le safran s’emploie préférablement en comprimés d’extrait standardisé en safranal : 30 à 60 mg par jour.

Pour soulager les règles douloureuses, apaiser un état de nervosité, favoriser la digestion, le sommeil, on peut utiliser l’infusion ou le « lait » safrané.

Infusion : 1 g de stigmates par litre, amener à ébullition et infuser 15 minutes. Prendre 1 à 3 tasses par jour, plutôt après les repas pour favoriser la digestion.

« Lait » safrané : faire chauffer à feu doux une tasse de boisson végétale avec une pincée de safran et faites bouillir durant deux minutes.

Précautions

La dépression n’est pas à prendre à la légère, il est nécessaire de consulter avant toute automédication. Cette affection mérite une prise en charge globale incluant la correction des carences micronutritionnelles et un accompagnement thérapeutique.

Le safran peut provoquer des contractions utérines, il est par conséquent déconseillé aux femmes enceintes.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO