Côté Naturo

le pollen

Valérie Vidal

Petite histoire…

Le pollen est la semence mâle produite par les étamines des fleurs. En butinant, les abeilles accumulent le pollen sous forme de petites pelotes qui serviront à nourrir les larves et la reine une fois rapportées dans la ruche.

Au début du XXe siècle, les apiculteurs ont mis au point des techniques permettant de recueillir d’importantes quantités de pollen d’abeille. De là ont commencé les recherches sur les bienfaits de ce produit.

Quels bénéfices pour la santé ?

Le pollen est une source intéressante de protéines (de 25 à 30 %) et contient tous les acides aminés essentiels.

Il renferme des taux élevés de vitamines du groupe B et de vitamines C et E, une bonne teneur en minéraux, mais aussi des polyphénols, des phytostérols, des fibres, des ferments lactiques et des enzymes.

Dans quels cas l’utiliser ?

La combinaison de ses nutriments fait du pollen un complément alimentaire naturel globalement utile pour la protection de l’organisme contre les agressions du temps et du stress. Il est d’autant plus indiqué :

- lorsqu’il y a besoin d’un supplément de protéines : retard de croissance, amaigrissement, anorexie, végétarisme, grossesse ;

- dans le cadre d’une cure de revitalisation nécessaire en période de convalescence, en cas de fatigue, de surmenage, de dépression ;

- en cas de troubles digestifs, de baisse immunitaire, d’hypercholestérolémie.

Selon les plantes butinées, les propriétés des pollens varient sensiblement et certaines s’additionnent. Par exemple :

- le pollen de ciste est recommandé pour protéger la muqueuse intestinale et pour stimuler l’appétit ;

- le pollen de saule aide à prévenir ou retarder l’évolution d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et les troubles de la prostate ;

- le pollen de bruyère est intéressant dans les problèmes circulatoires (varicosités, varices, hémorroïdes) et pour renforcer la mémoire ;

- le pollen de châtaignier convient plus particulièrement aux femmes en période de ménopause.

En cas d’allergie au pollen

L’expérience montre que, dans la majorité des cas, les personnes allergiques aux pollens transportés par le vent ne réagissent pas aux pollens récoltés par les abeilles. Mais il est préférable de rester prudent, notamment sur les terrains réactifs à de nombreux allergènes. Le mieux est de faire un test en plaçant deux ou trois pelotes dans la bouche. Si des picotements ou sensations de brûlure se manifestent, signes d’une inflammation de la muqueuse buccale, il est déconseillé d’en consommer.

Présentation

Le pollen est commercialisé sous deux formes : sec dans des pots en verre et frais en barquettes au rayon des surgelés.

Mode d’emploi

En cure de 3 à 6 semaines.

Pollen sec : de 2 à 3 cuillères à café par jour en moyenne pour un adulte, de 1 à 2 pour les enfants.

Pollen frais : de 1 à 3 cuillères à soupe par jour pour un adulte, de 1 à 2 cuillères à café pour les enfants. Au milieu ou à la fin du petit déjeuner, à la cuillère ou dilué dans de la compote, ou encore dans un yaourt nature avec une cuillerée à café de miel.

Le pollen congelé, une fois dégelé, se conserve environ une semaine au réfrigérateur.

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO