Côté Naturo

La passiflore

Valérie Vidal

Petite histoire…

La passiflore, Passiflora incarnata, est une plante vivace grimpante, originaire des régions tropicales et subtropicales d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Cultivée et utilisée comme plante médicinale par les Aztèques, elle fut introduite en Europe par les missionnaires espagnols. A la fin du XIXsiècle, à la suite d’observations cliniques, la passiflore rejoint la pharmacopée européenne. Elle entre aujourd’hui dans la composition de nombreuses préparations phytothérapeutiques. Ce sont les parties aériennes (feuilles et fleurs) qui sont utilisées.

Quels bénéfices pour la santé ?

Les composants de la passiflore sont nombreux et aucun ne domine ni par sa quantité ni par son action. On y trouve des alcaloïdes, des flavonoïdes, des glucosides, des phytostérols, des coumarines, des tanins. Ces composants semblent agir en synergie, en s’associant de manière complexe les uns aux autres.

Ils augmenteraient les niveaux d’acide gamma-aminobutyrique (GABA), une substance chimique produite par le cerveau pour réguler l’excitation des neurones. D’autres mécanismes pourraient expliquer les propriétés sédatives, anxiolytiques et antispasmodiques de la passiflore. Cette plante détend, calme, apaise, tranquillise.

Dans quels cas l’utiliser ?

On pourra employer la passiflore en cas de troubles du sommeil dus à une excitation nerveuse ou à un état anxieux accompagné de tensions musculaires. La passiflore favorise en effet la détente physique et mentale, nécessaire à l’endormissement.

De la même façon, elle sera utile pour les personnes stressées qui ont du mal à lâcher prise et pour celles qui sont hypersensibles, de manière générale, au stress, aux bruits, aux odeurs, etc.

Cependant, si des états d’anxiété et de tension affectent les journées ou les nuits de manière chronique, un programme plus global pour gérer le stress et l’anxiété devra être envisagé.

La passiflore présente également un intérêt pour :

- soulager les règles douloureuses ;

- calmer les douleurs névralgiques ;

- apaiser les troubles digestifs d’origine nerveuse ;

- améliorer l’hypertension ou les palpitations dues à une trop grande émotivité ;

- réduire le stress préopératoire ;

- diminuer certains symptômes lors de la ménopause : maux de tête, états dépressifs, irritabilité, insomnie.

Mode d’emploi

La passiflore se décline sous différentes formes galéniques. Les posologies moyennes conseillées sont les suivantes :

- Poudre sèche en gélules : de 0,5 à 2 g par jour, à avaler avec un verre d’eau en trois ou quatre prises.

- Infusion : 2,5 g de parties aériennes séchées pour 1 litre d’eau bouillante. Boire 1 tasse, une à quatre fois par jour.

- Extrait sec en gélules : de 300 à 600 mg par jour en deux à quatre prises.

Extrait alcoolique liquide à 25 % : prendre de 0,5 à 1 ml une à quatre fois par jour.

Il est préférable de commencer par une dose réduite et d’augmenter jusqu’à l’effet souhaité, sans toutefois dépasser les doses maximales indiquées.

Précautions

L’effet sédatif de la passiflore pourrait se cumuler avec celui d’autres plantes, des calmants, des anxiolytiques, des antidépresseurs et de l’alcool.

La prise de passiflore à fortes doses peut donner lieu à une légère somnolence.

Déconseillée chez les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de 6 ans.

 

1. S. Akhondzadeh, et al., « Passionflower in the treatment of generalized anxiety: a pilot double-blind randomized controlled trial with oxazepam », Journal of Clinical Pharmacy and Therapeutics, 2001.

 

 

/img_fiches/126x172-copy-Valerie_Vidal.jpg
Valérie Vidal

Praticienne de santé naturopathe et praticienne en EFT clinique. Spécialiste en bionutrition, gestion du stress et santé globale.
Consultations à Toulouse, Gaillac (Tarn) et par Skype.

infos : www.valerievidal.fr

PUB

TOUTES LES FICHES COTÉ NATURO